Archives (Français)

Marché des arts primitifs : un creux qui pourrait profiter aux objets océaniens

Title: Marché des arts primitifs : un creux qui pourrait profiter aux objets océaniens
Author: Roxana Azimi
Media Outlet: Le Monde
Publish Date: Sept. 9, 2019

“Arts d’Afrique et d’Océanie : les transactions restent dynamiques aux deux extrémités du marché, pour les objets en dessous de 15 000 euros et pour les rares chefs-d’œuvre inestimables.”

A qui appartient l’art africain ?

Title: A qui appartient l’art africain ?
Media Outlet: Arte
Publish Date: September 8, 2019

“En 2017, Emmanuel Macron s’est engagé à restituer à leurs pays d’origine les œuvres d’art africaines détenues par la France. Si les restitutions visent à réparer le préjudice, un problème juridique subsiste : depuis 1566, les biens entrant dans le domaine public sont inaliénables, imprescriptibles et insaisissables, selon la loi française. Dès lors, à qui appartiennent ces œuvres d’art ?”

« Gardez-les encore un petit peu » : le Bénin n'est pas prêt à la restitution des biens pillés par la France

Title: « Gardez-les encore un petit peu » : le Bénin n'est pas prêt à la restitution des biens pillés par la France
Author: Guillaume Lecaplain avec AFP
Media Outlet: Libération
Publish Date: July 30, 2019

« Les travaux vont commencer au quatrième trimestre de cette année et leur durée sera de deux ans. Donc pour nous, le retour de ces objets [est prévu] pour l’inauguration de ce musée à l’automne 2021 », explique Pliya.

Pas assez rapide pour Macron, pour qui «il faut vraiment avoir quelque chose d’ici un an», assure un acteur des négociations. En mai prochain doit en effet débuter « Africa 2020 », la saison des cultures africaines en France. Ce grand événement avait été annoncé par le président français lors de son discours de Ouagadougou en novembre 2017 et alors que l’Etat a refusé de suivre toutes les recommandations du rapport Sarr-Savoy, préférant promettre une «circulation» des œuvres plutôt qu’une «restitution», la remise des objets au Bénin aurait au moins constitué un geste fort.

Le Bénin se prépare à la restitution du trésor des rois d’Abomey

Title: Le Bénin se prépare à la restitution du trésor des rois d’Abomey
Media Outlet: Le Monde avec AFP
Publish Date: July 16, 2019

“Avec un prêt de l’Agence française de développement (AFD) de 20 millions d’euros, dont 12 sont entièrement dédiés au nouveau musée d’Abomey, les palais et la cour des Amazones, les guerrières du royaume, seront bientôt transformés. (…) « Notre intention n’est pas de récupérer toutes les œuvres. Ceux qui pensent ça n’y connaissent rien. Mais de récupérer notre droit de propriété. » « Nous souhaitons faire circuler ces œuvres, c’est ça notre philosophie, conclut M. Godonou. Car, en réalité, elles sont le patrimoine de l’humanité. »

Patrimoines africains : tous mobilisés

Title: Patrimoines africains : tous mobilisés
Media Outlet: Site du Ministère de la Culture, France
Publish Date: July 10, 2019

“Mieux penser et faire vivre durablement la coopération patrimoniale avec l’Afrique : tels étaient les grands enjeux du forum sur les « Patrimoines africains : réussir ensemble notre nouvelle coopération culturelle », organisé par le ministère de la Culture et le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, qui a réuni le 4 juillet à l’Institut de France, 200 scientifiques et professionnels africains, français et européens. Compte rendu.”

Afrique : restitutions en panne, coopération en hausse

Title: Afrique : restitutions en panne, coopération en hausse
Author: Sarah Hugounenq
Media Outlet: Le Quotidien de l’art
Publish Date: July 9, 2019

“Sept mois après la remise au président de la République du rapport Savoy-Sarr sur la restitution des œuvres conservées dans les collections françaises à leur pays d’origine, la page est tournée. La restitution s’efface devant la coopération.”

Restitution d’œuvres au Bénin : Paris dit travailler à un « retour » rapide

Title: Restitution d’œuvres au Bénin : Paris dit travailler à un « retour » rapide
Media Outlet: Libération, avec AFP
Publish Date: July 4, 2019

““La France va travailler au « retour » de 26 œuvres d’art réclamées par le Bénin sans attendre l’adoption d’une loi entérinant formellement cette restitution, a affirmé jeudi le ministre de la Culture Franck Riester.

« La restitution des œuvres fera l’objet d’une inscription dans la loi. Le calendrier reste encore à préciser compte tenu du nombre important de textes en discussion au Parlement […] Dans l’intervalle, ces 26 œuvres doivent pouvoir être vues, admirées et étudiées au Bénin », a déclaré le ministre à l’occasion d’un grand forum dédié à la question des « patrimoines africains » à Paris, selon le texte transmis par ses services.”

Restitutions post-coloniales : il est temps de passer aux actes !

Title: Restitutions post-coloniales : il est temps de passer aux actes !
Author: Louis-Georges Tin, président d'honneur du CRAN (Cran)
Media Outlet: Libération
Publish Date: July 4, 2019

““Le Président avait annoncé que la restitution commencerait au printemps 2019. Or, pour l’instant, il n’en est rien. Au lieu d’agir, on parlemente, encore et encore. Il y a déjà eu le rapport rédigé par Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, qui explique très clairement comment la restitution doit être mise en place. Pourquoi faut-il encore un forum ? Les ministres invitent encore des spécialistes ; or c’est précisément ce qui a déjà été fait dans le cadre du rapport de Bénédicte Savoy et Felwine Sarr, qui ont réuni et auditionné de très nombreux experts.”

La mise aux enchères d’un buste de Toutankhamon provoque la fureur du Caire

Title: La mise aux enchères d’un buste de Toutankhamon provoque la fureur du Caire
Media Outlet: Le Monde avec AFP
Publish Date: July 1, 2019

“Un portrait sculpté du jeune pharaon Toutankhamon est mis aux enchères, jeudi 4 juillet, à Londres, malgré l’opposition du Caire, qui a réclamé en vain l’annulation de la vente et la restitution de l’œuvre à l’Egypte.”

Les mots de l’esclavage : une vigilance nécessaire

Title: Les mots de l’esclavage : une vigilance nécessaire
Media Outlet: Libération
Publish Date: June 27, 2019

“A l’heure où le débat sur la restitution des œuvres d’art est ouvert, d’autres questions urgentes se posent dans les musées de France et d’Europe : celles de la présentation et de la contextualisation des objets et des œuvres liés à l’histoire de l’esclavage et à celle de la colonisation. Avec l’appui des recherches en sciences humaines et sociales, certains objets ne sont plus considérés du point de vue de leur utilisation en Europe mais sont réinterprétés en fonction de circuits globaux au sein desquels circulent des produits coloniaux tirés de sociétés esclavagistes. (…) Le souci de nommer, de retracer les biographies de ces modèles, parfois par bribes, est symptomatique de l’interrogation actuelle sur les rapports de pouvoir et de domination, sur la violence, sur les représentations induites par les mots qui désignent les individus, leurs actions, leurs fonctions.”