Musée des civilisations noires

Senegal’s Museum of Black Civilizations Welcomes Some Treasures Home

Title: Senegal’s Museum of Black Civilizations Welcomes Some Treasures Home
Authors: Dionne Searcey and Farah Nayeri
Media Outlet: The New York Times
Publish Date: January 15, 2019

“(…) Felwine Sarr, the co-author of the French restitution report (who is Senegalese), said the government of Senegal would soon formally ask for the restitution of the sword, which had been previously lent to Senegal in 2006 and 2008, as well as other items from the Musée de l'armée, Quai Branly, and Le Havre. Mr. Sarr estimated that the number of artifacts Senegal would demand might total “a few dozen objects.” He said Senegal was not about to demand the return of all works of Senegalese origin at Quai Branly, which that museum has estimated at 2,249.

(…) On a recent morning, Yaya Ngom, a 53-year-old artist from Dakar who specializes in interior design, was perusing the new exhibits. He said most Africans know about their history and heritage only through books and documentaries — and most of those are rarely produced by Africans. The museum, he said, “is a significant turning point for us as a continent to be able to know about ourselves through our very own teachings and rewrite our own history through these objects.”

L'Afrique demande la restitution de biens culturels

Title: L'Afrique demande la restitution de biens culturels / Restitution von Kunstschätzen: Afrika will Fakten schaffen
Author: Luis Nicolas Jachmann
Media Outlet: Arte
Publish Date: January 2, 2019

“Le numérique offre de nouvelles possibilités car cet espace démocratique « n’est pas encore colonisé », comme le constate Al-Badri. « Il comporte un fort potentiel d’émancipation », mais, pour l’artiste, se contenter de numériser les objets qui se trouvent en Europe pour en envoyer une copie en Afrique n’est pas une bonne solution. Cela équivaudrait « à ne rien vouloir changer. Ce serait le pire usage que l’on puisse faire de la numérisation ».”

“Neue Möglichkeiten biete das Digitale, weil dieser demokratische Raum „noch nicht kolonisiert ist“, wie Al-Badri feststellt. „Es gibt ein großes emanzipatorisches Potential“, sagt sie. Die Objekte in Europa hingegen schlichtweg zu digitalisieren und eine Kopie nach Afrika zu schicken, sei der falsche Weg. Das stünde dann wieder für den Pfad, „nichts verändern zu wollen. Das wäre das Schlechteste, was man aus der Digitalisierung machen könnte“, sagt Al-Badri.”

 

A Dakar, le musée des civilisations noires “tourné vers l’avenir”

Title: A Dakar, le musée des civilisations noires “tourné vers l’avenir”
Authors: William de Lesseux avec la collaboration d'Eric Chaverou
Media Outlet: France Culture
Publish Date: December 6, 2018

“Avec un défi : le musée, dans un premier temps, n’aura pas de collection permanente. “Notre politique est celle des partenariats. Nous avons noué des accords avec plusieurs musées du monde entier, dont celui du Quai Branly à Paris.” explique Hamady Bocoum. 

(…) Le plus dur sera de recenser ce qu’il y a dans les collections privées des particuliers et de savoir ce qu’il faudra faire. Dans l’immédiat, le texte (le rapport Savoy-Sarr) est un document extrêmement solide.”

(…) Mais même en cas de mise en oeuvre d’un programme de restitution de grande ampleur par la France, la ligne du musée n’a pas vocation à être modifiée. “Nous ne voulons pas être uniquement un musée du passé, le projet a toujours été tourné vers l’avenir, précise Hamady Bocoum. Cela se retrouvera dans nos politiques d’acquisitions : nous avons décidé d’acquérir en priorité des œuvres d’artistes africains vivants pour constituer à terme notre collection.” Ce dernier volet se retrouvera dans l’exposition temporaire.”

Le Sénégal inaugure un Musée des civilisations noires à Dakar

Title: Le Sénégal inaugure un Musée des civilisations noires à Dakar
Media Outlet: Le Monde avec AFP
Publish Date: December 5, 2018

“L’ouverture de l’établissement bat en brèche l’argument du manque d’infrastructures adaptées en Afrique, souvent opposé aux demandes de restitution d’œuvres d’art.

“(…) Le MCN « revendique le statut de musée moderne » où « l’on peut maîtriser la température et l’humidité dans chacune des salles », a précisé M. Bocoum. « Le Bénin arrive aussi », avec l’ouverture prévue en 2020 de quatre musées modernes dans des villes historiques, a souligné Ousmane Aledji, chargé de mission auprès de la présidence de son pays, auquel M. Macron a annoncé dès la remise du rapport la restitution de 26 œuvres réclamées par Cotonou. (…) « La question est fausse, puisque la réponse est déjà donnée par les Africains qui les ont produits et gardés pendant des siècles dans d’excellentes conditions hors des musées », a ajouté le recteur de la principale université du Sénégal, Ibrahima Thioub. L’idée d’un Musée des civilisations noires avait été lancée par le poète Léopold Sédar Senghor, premier président du pays, lors du premier Festival mondial des arts nègres en 1966 à Dakar. Un demi-siècle plus tard, le MCN voit le jour et « tout le monde y sera, pour démontrer notre ouverture et notre capacité à dire aux autres : “Nous existons, mais nous existons avec vous et en compagnie de vous” », a affirmé le ministre de la culture. Le MCN veut mettre en exergue « la contribution de l’Afrique au patrimoine culturel et scientifique », souligne M. Bocoum. Mais son objectif est « surtout de se projeter » vers l’avenir. « Nous n’allons pas rester dans la contemplation », a-t-il promis.”