Tchad

L'Afrique demande la restitution de biens culturels

Title: L'Afrique demande la restitution de biens culturels / Restitution von Kunstschätzen: Afrika will Fakten schaffen
Author: Luis Nicolas Jachmann
Media Outlet: Arte
Publish Date: January 2, 2019

“Le numérique offre de nouvelles possibilités car cet espace démocratique « n’est pas encore colonisé », comme le constate Al-Badri. « Il comporte un fort potentiel d’émancipation », mais, pour l’artiste, se contenter de numériser les objets qui se trouvent en Europe pour en envoyer une copie en Afrique n’est pas une bonne solution. Cela équivaudrait « à ne rien vouloir changer. Ce serait le pire usage que l’on puisse faire de la numérisation ».”

“Neue Möglichkeiten biete das Digitale, weil dieser demokratische Raum „noch nicht kolonisiert ist“, wie Al-Badri feststellt. „Es gibt ein großes emanzipatorisches Potential“, sagt sie. Die Objekte in Europa hingegen schlichtweg zu digitalisieren und eine Kopie nach Afrika zu schicken, sei der falsche Weg. Das stünde dann wieder für den Pfad, „nichts verändern zu wollen. Das wäre das Schlechteste, was man aus der Digitalisierung machen könnte“, sagt Al-Badri.”

 

Tchad: le musée national attend impatiemment d'enrichir ses collections

Title: Tchad: le musée national attend impatiemment d'enrichir ses collections
Media Outlet: RFI
Publish Date: November 27, 2018

“Au Tchad, la remise du rapport de Bénédicte Savoy et Felwine Sarr est un signe d'espoir. Le document évalue à 90 000, le nombre d'objets d'art ramenés d'Afrique et aujourd'hui conservés dans les musées de l'Hexagone, notamment au musée du Quai Branly, à Paris. Le Tchad arrive en tête des pays d'origine de ces œuvres, en quantité, avec plus de 9 000 pièces. Un trésor qui pourrait gonfler les vitrines d'exposition des musées tchadiens.

Situé en plein cœur de Ndjamena, le musée national est un bâtiment imposant, flambant neuf mais une fois à l'intérieur, certaines vitrines d'exposition sont clairsemées. Alors l'annonce d'une possible restitution d'œuvres d'art provenant du Tchad est signe d'espoir pour Philippe Adoum Gariam, le directeur de ce musée.”