Bénin

« Gardez-les encore un petit peu » : le Bénin n'est pas prêt à la restitution des biens pillés par la France

Title: « Gardez-les encore un petit peu » : le Bénin n'est pas prêt à la restitution des biens pillés par la France
Author: Guillaume Lecaplain avec AFP
Media Outlet: Libération
Publish Date: July 30, 2019

« Les travaux vont commencer au quatrième trimestre de cette année et leur durée sera de deux ans. Donc pour nous, le retour de ces objets [est prévu] pour l’inauguration de ce musée à l’automne 2021 », explique Pliya.

Pas assez rapide pour Macron, pour qui «il faut vraiment avoir quelque chose d’ici un an», assure un acteur des négociations. En mai prochain doit en effet débuter « Africa 2020 », la saison des cultures africaines en France. Ce grand événement avait été annoncé par le président français lors de son discours de Ouagadougou en novembre 2017 et alors que l’Etat a refusé de suivre toutes les recommandations du rapport Sarr-Savoy, préférant promettre une «circulation» des œuvres plutôt qu’une «restitution», la remise des objets au Bénin aurait au moins constitué un geste fort.

Restitution d’œuvres au Bénin : Paris dit travailler à un « retour » rapide

Title: Restitution d’œuvres au Bénin : Paris dit travailler à un « retour » rapide
Media Outlet: Libération, avec AFP
Publish Date: July 4, 2019

““La France va travailler au « retour » de 26 œuvres d’art réclamées par le Bénin sans attendre l’adoption d’une loi entérinant formellement cette restitution, a affirmé jeudi le ministre de la Culture Franck Riester.

« La restitution des œuvres fera l’objet d’une inscription dans la loi. Le calendrier reste encore à préciser compte tenu du nombre important de textes en discussion au Parlement […] Dans l’intervalle, ces 26 œuvres doivent pouvoir être vues, admirées et étudiées au Bénin », a déclaré le ministre à l’occasion d’un grand forum dédié à la question des « patrimoines africains » à Paris, selon le texte transmis par ses services.”

Le Sénégal inaugure un Musée des civilisations noires à Dakar

Title: Le Sénégal inaugure un Musée des civilisations noires à Dakar
Media Outlet: Le Monde avec AFP
Publish Date: December 5, 2018

“L’ouverture de l’établissement bat en brèche l’argument du manque d’infrastructures adaptées en Afrique, souvent opposé aux demandes de restitution d’œuvres d’art.

“(…) Le MCN « revendique le statut de musée moderne » où « l’on peut maîtriser la température et l’humidité dans chacune des salles », a précisé M. Bocoum. « Le Bénin arrive aussi », avec l’ouverture prévue en 2020 de quatre musées modernes dans des villes historiques, a souligné Ousmane Aledji, chargé de mission auprès de la présidence de son pays, auquel M. Macron a annoncé dès la remise du rapport la restitution de 26 œuvres réclamées par Cotonou. (…) « La question est fausse, puisque la réponse est déjà donnée par les Africains qui les ont produits et gardés pendant des siècles dans d’excellentes conditions hors des musées », a ajouté le recteur de la principale université du Sénégal, Ibrahima Thioub. L’idée d’un Musée des civilisations noires avait été lancée par le poète Léopold Sédar Senghor, premier président du pays, lors du premier Festival mondial des arts nègres en 1966 à Dakar. Un demi-siècle plus tard, le MCN voit le jour et « tout le monde y sera, pour démontrer notre ouverture et notre capacité à dire aux autres : “Nous existons, mais nous existons avec vous et en compagnie de vous” », a affirmé le ministre de la culture. Le MCN veut mettre en exergue « la contribution de l’Afrique au patrimoine culturel et scientifique », souligne M. Bocoum. Mais son objectif est « surtout de se projeter » vers l’avenir. « Nous n’allons pas rester dans la contemplation », a-t-il promis.”

« Les Béninois vont retrouver leur dignité et reconstruire leur identité »

Title: « Les Béninois vont retrouver leur dignité et reconstruire leur identité »
Author: Didier Marcel Houénoudé
Media Outlet: Le Monde
Publish Date: November 30, 2018

“Les conclusions du rapport de Felwine Sarr et de Bénédicte Savoy sur la nécessité de restituer le patrimoine africain ont été vécues par de nombreux Béninois comme une victoire. Victoire d’autant plus significative que la remise de ce rapport, favorable à la restitution, était suivie peu après par la décision du président français Emmanuel Macron de restituer au Bénin 26 biens issus du sac d’Abomey par l’armée coloniale française en 1892.

Pourtant, ils étaient un certain nombre parmi les Béninois à ne plus y croire. En effet, la réponse sèche et tranchée de Jean-Marc Ayrault à la demande de restitution formulée par le Bénin en 2016 avait jeté un froid, avait fait croire à l’irréversibilité de la décision française et à l’impossibilité pour un pays africain d’espérer retrouver son patrimoine. (…) Une mission béninoise dont je faisais partie et qui était conduite par les ministres béninois chargés de la culture et des affaires étrangères avait séjourné à Paris du 13 au 19 mars 2016 dans le but d’ouvrir des négociations avec la partie française. Cette délégation n’a toutefois pas été reçue par les officiels français malgré nos demandes.”

La restitution des œuvres d’art, un sujet éloigné des préoccupations des Béninois

Title: La restitution des œuvres d’art, un sujet éloigné des préoccupations des Béninois
Author: Charlotte Bouvier
Media Outlet: Le Monde Afrique
Publish Date: November 30, 2018

“(…) La première chaîne publique a consacré un reportage à ce sujet et la presse écrite quelques articles, La Nouvelle Tribune évoquant « une grande victoire pour le Bénin », La Nation, « une grande victoire pour le président Patrice Talon ». (…) Le ministre des affaires étrangères, Aurélien Agbénonci, a insisté sur RFI sur le fait que « le grand programme touristique » du gouvernement sortait renforcé par cette restitution. Eric Gbèha, producteur et président de l’Association des promoteurs artistiques et culturels du Bénin, a même le sentiment que « l’aspect touristique prime dans cette affaire sur le travail de mémoire ».

(…) Pour d’autres Béninois, l’importance de ce retour est ailleurs, et notamment dans cette « force » qu’on rend au pays. Beaucoup d’œuvres sont en effet considérées comme sacrées et portent une puissante charge spirituelle. « Ce sont plus que des objets, ils sont l’incarnation d’esprits ! », affirme Jah Baba, musicien et entrepreneur culturel béninois. Pour lui, l’intérêt de leur restitution est « d’abord spirituel avant d’être artistique ». Il est de ceux qui pensent que leur disparition aurait appauvri en énergie ce pays pétri de culture vaudoue. (…)

C’est l’Agence nationale de promotion des patrimoines et de développement du tourisme qui est chargée du projet et son directeur, José Pliya, fait état de trois chantiers majeurs. Un nouveau musée sera construit sur le modèle des palais du Dahomey, mieux équipé et respectant les normes internationales. Ce « Musée de l’épopée des amazones et des rois du Dahomey », qui ouvrira d’ici deux ans, devrait accueillir les 26 pièces que la France s’apprête à renvoyer. Le Musée des arts et civilisations vaudous/orishas sera, lui, bâti à Porto-Novo, et le fort portugais de Ouidah sera transformé en musée d’ici à 2020 et pourra accueillir d’autres objets restitués.

Restitutions au Bénin : des œuvres à valeur historique

Title: Restitutions au Bénin : des œuvres à valeur historique
Author: Philippe Dagen
Media Outlet: Le Monde
Publish Date: November 30, 2018

“(…) Les pièces qu’Emmanuel Macron s’est engagé à rendre ont été saisies dans les ruines du palais du roi Béhanzin en 1892.

L’histoire de ces pièces est désormais bien connue : elles sont été saisies dans les ruines du palais du roi Béhanzin sur ordre du colonel Alfred Amédée Dodds, promu général le 9 novembre 1892, avant même la fin des combats, par la IIIe République. Dodds en a fait don au musée du Trocadéro à Paris en deux versements : huit en 1893, dix-huit en 1895. Le lot principal est celui de 1893, qui est alors largement présenté dans les journaux : trois statues mi-homme, mi-animal symboliques des rois Ghézo, Glélé et Béhanzin, quatre portes du palais ornées de bas-reliefs polychromes et un siège royal abondamment décoré de figures.”

Marie-Cécile Zinsou veut rendre son art à l’Afrique

Title: Marie-Cécile Zinsou veut rendre son art à l’Afrique
Author: Dominique Perrin
Media Outlet: M - Le Monde
Publish Date: November 23, 2018

“(…) L’enjeu de ce rapport est symbolique, affirme-t-elle. Beaucoup plus que récupérer des œuvres, il s’agit d’accepter de regarder l’histoire en face et de rendre sa dignité et sa fierté à une population qui en a été privée pendant la colonisation. »

COMMUNIQUÉ - Remise du rapport Savoy/Sarr sur la restitution du patrimoine africain, Publié le 23 Novembre 2018

Title: COMMUNIQUÉ - Remise du rapport Savoy/Sarr sur la restitution du patrimoine africain, Publié le 23 Novembre 2018
Author: Elysée.fr
Publish Date: November 23, 2018

(…) Lors de la remise du rapport, le Président de la République a confié au Ministre de la Culture et au Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères la responsabilité de franchir les prochaines étapes, décisives pour atteindre l’objectif fixé à cette démarche : que la jeunesse africaine ait accès en Afrique et non plus seulement en Europe à son propre patrimoine et au patrimoine commun de l’humanité. Conformément à son engagement, le Président de la République souhaite que toutes les formes possibles de circulation de ces œuvres soient considérées : restitutions, mais aussi expositions, échanges, prêts, dépôts, coopérations, etc.

Le Président de la République a invité les musées à jouer un rôle essentiel dans ce processus : identifier des partenaires africains, organiser les éventuelles restitutions, la circulation et la diffusion des œuvres, déployer les moyens nécessaires, avec la collaboration des enseignants et chercheurs spécialisés dans ce domaine, à l’établissement rapide et à la mise en ligne d’un inventaire des collections africaines qu’ils conservent, intégrant une recherche systématique de provenance. La nécessité d’un travail approfondi avec les autres Etats européens qui conservent des collections de même nature acquises dans des circonstances comparables a également été soulignée.

En cohérence avec la démarche engagée, et sur proposition du musée du Quai Branly – Jacques Chirac et du ministère de la Culture, le Président de la République a décidé de restituer sans tarder 26 œuvres réclamées par les autorités du Bénin, prises de guerre du général Dodds dans le palais de Béhanzin, après les sanglants combats de 1892.

(…) Le Président de la République propose de réunir à Paris au premier trimestre 2019 l’ensemble des partenaires africains et européens pour construire ensemble cette nouvelle relation et cette politique d’échanges.