Rapport Sarr-Savoy

A qui appartient l’art africain ?

Title: A qui appartient l’art africain ?
Media Outlet: Arte
Publish Date: September 8, 2019

“En 2017, Emmanuel Macron s’est engagé à restituer à leurs pays d’origine les œuvres d’art africaines détenues par la France. Si les restitutions visent à réparer le préjudice, un problème juridique subsiste : depuis 1566, les biens entrant dans le domaine public sont inaliénables, imprescriptibles et insaisissables, selon la loi française. Dès lors, à qui appartiennent ces œuvres d’art ?”

Quels actes concrets dans la restitution des œuvres d’art à l’Afrique ?

Title: Quels actes concrets dans la restitution des œuvres d’art à l’Afrique ?
Author: Sabine Cessou
Media Outlet: RFI
Publish Date: April 28, 2019

“Alors que l’Allemagne et les Pays-Bas affichent une longueur d’avance, en s’organisant pour restituer des pièces – parfois sans conditions –, à Londres et Bruxelles, la question prête à débats. Faut-il des restitutions temporaires, des prêts aux musées africains, digitaliser les archives, ouvrir les inventaires des musées d’Europe pour que les musées africains y voient plus clair dans leur propre patrimoine ? En attendant la conférence prévue à Paris pour 2019 entre les acteurs concernés, des actes concrets commencent à être posés.”

Entretien entre Felwine Sarr et Patrick Boucheron : “La société française est la plus rétive à l’inégalité”

Title: Entretien entre Felwine Sarr et Patrick Boucheron : “La société française est la plus rétive à l’inégalité”
Author: David Doucet
Media Outlet: Les Inrocks
Publish Date: January 29, 2019

Felwine Sarr : (…) il y a également eu énormément de choses intéressantes qui se sont dites, y compris dans le camp des conservateurs. Les voix ne sont pas unanimes, il y a des clivages, des conflits générationnels, mais également des discours réellement progressistes, qui sont venus enrichir le débat. Je suis persuadé qu’il y a quelque chose d’irréversible dans la mise en débat. Une question est posée et ouvre une multitude de problématiques et de perspectives, et on ne peut plus “ranger” la question.

(…) Le reproche facile était de nous installer dans une forme de nostalgie ou de retour sur l’histoire coloniale que l’on essaierait de “solder” à mauvais compte. Notre démarche n’est pas celle-là. Nous désirions faire le point sur l’histoire des objets : comment ces objets furent acquis ? Quel a été le geste de leur appropriation ? Cette arithmétique précise des choses est nécessaire pour réfléchir à la restitution. On ne peut pas comprendre et expliquer pourquoi les objets sont ici et pas ailleurs en faisant l’impasse sur l’histoire, et en particulier l’histoire coloniale de la France. L’idée n’est pas de pointer un doigt accusateur ad vitam aeternam, mais de contribuer par un acte de justice à la mise en place d’une nouvelle relationalité et d’une nouvelle économie de l’échange. Or, cela, c’est précisément une histoire que l’on écrit au présent. On peut être héritier d’une certaine histoire, mais nous avons le choix d’établir une autre forme de relationalité à partir d’un moment que l’on choisit. Nous sommes responsables de ce processus.

"Il existe un lobby anti-restitution des oeuvres d'art"

Title: "Il existe un lobby anti-restitution des oeuvres d'art"
Author: Vincent Hugeux
Media Outlet: L’Express
Publish Date: January 26, 2019

L'Express : Que nous enseigne l'ardente polémique déclenchée par votre rapport? 

Elle nous dit combien l'enjeu de la restitution dévoile l'impensé de la relation au continent africain, de la manière dont la France produit de l'altérité, pense ses liens avec les autres. Voici une situation d'une absolue évidence : 90 % du patrimoine africain se trouve dans l'Hexagone. L'Afrique subsaharienne est l'une des régions du monde qui ont subi l'expatriation la plus massive de leur patrimoine. Admettons simplement qu'il existe un profond déséquilibre auquel il faut remédier, déséquilibre enchâssé dans un mode de relation né dans le temps colonial, et qui n'a plus cours. Qu'un tel constat soulève tant d'affect et de passion montre à quel point le travail sur l'Histoire reste à faire. "

Une restitution qui s’inscrit dans l’histoire

Title: Une restitution qui s’inscrit dans l’histoire
Author: Laure Murat
Media Outlet: Libération
Publish Date: December 12, 2018

“Une chose est sûre : le XXIe siècle a commencé un travail de réflexion historique et mémoriel sans précédent, qui est aussi une aventure intellectuelle à ses débuts et qui consiste, selon les mots d’Achille Mbembe, à « penser et panser » les relations de l’Europe avec l’Afrique.”

A Dakar, le musée des civilisations noires “tourné vers l’avenir”

Title: A Dakar, le musée des civilisations noires “tourné vers l’avenir”
Authors: William de Lesseux avec la collaboration d'Eric Chaverou
Media Outlet: France Culture
Publish Date: December 6, 2018

“Avec un défi : le musée, dans un premier temps, n’aura pas de collection permanente. “Notre politique est celle des partenariats. Nous avons noué des accords avec plusieurs musées du monde entier, dont celui du Quai Branly à Paris.” explique Hamady Bocoum. 

(…) Le plus dur sera de recenser ce qu’il y a dans les collections privées des particuliers et de savoir ce qu’il faudra faire. Dans l’immédiat, le texte (le rapport Savoy-Sarr) est un document extrêmement solide.”

(…) Mais même en cas de mise en oeuvre d’un programme de restitution de grande ampleur par la France, la ligne du musée n’a pas vocation à être modifiée. “Nous ne voulons pas être uniquement un musée du passé, le projet a toujours été tourné vers l’avenir, précise Hamady Bocoum. Cela se retrouvera dans nos politiques d’acquisitions : nous avons décidé d’acquérir en priorité des œuvres d’artistes africains vivants pour constituer à terme notre collection.” Ce dernier volet se retrouvera dans l’exposition temporaire.”

Art africain : Franck Riester prône une «circulation» des œuvres plutôt qu'une «restitution»

Title: Art africain : Franck Riester prône une «circulation» des œuvres plutôt qu'une «restitution»
Author: Vincent Morel - AFP
Media Outlet: Le Figaro
Publish Date: December 2, 2018

« (…) Notre objectif est très clair: les jeunes Africains doivent avoir accès à leur patrimoine, mais aussi à celui de l'humanité. Cela passe par des restitutions, mais aussi par des prêts, des dépôts à long terme, des expositions, des échanges d'ingénierie muséale », explique-t-il dans les pages de l’hebdomadaire. (…) « Il ne s'agit pas de vider les musées, mais de travailler étroitement avec eux sur l'objectif de faire circuler les œuvres », déclare Franck Riester avant d'ajouter « cela ne passe pas forcément par un transfert de propriété ». Le ministre de la Culture se range ainsi derrière l'Académie des beaux-arts et le musée du quai Branly, favorables à une circulation des œuvres plutôt qu'à leur restitution massive préconisée dans le rapport de l'historienne de l'art française Bénédicte Savoy et le chercheur sénégalais Felwine Sarr.”

« La vérité est que l’Europe nous a pris des choses qu’elle ne pourra jamais restituer »

Title: « La vérité est que l’Europe nous a pris des choses qu’elle ne pourra jamais restituer »
Author: Achille Mbembe
Media Outlet: Le Monde
Publish Date: December 1, 2018

“(…) Comme n’ont eu de cesse de le souligner les auteurs du rapport, au-delà de la restitution matérielle des artefacts, l’objectif est de recréer les conditions d’une relation faite de réciprocité et de mutualité. Il ne s’agit pas, comme l’insinuent certaines critiques malveillantes, de vider les musées de France. Il s’agit de réparer un tort historique et d’offrir à la France la chance de fonder sur d’autres bases sa relation avec l’Afrique, aux fins de ce qu’il faut appeler le bien du monde.”

« Les non-dits du débat sur la restitution du patrimoine africain »

Title: « Les non-dits du débat sur la restitution du patrimoine africain »
Author: Maureen Murphy
Media Outlet: Le Monde
Publish Date: November 30, 2018

“Deux tiers des œuvres conservées hors du continent africain sont sorties d’Afrique après les indépendances des années 1960, rappelle l’historienne de l’art Maureen Murphy dans une tribune au « Monde ». Elle s’interroge sur les limites d’une démarche circonscrite à la seule Afrique subsaharienne.”

« Les Béninois vont retrouver leur dignité et reconstruire leur identité »

Title: « Les Béninois vont retrouver leur dignité et reconstruire leur identité »
Author: Didier Marcel Houénoudé
Media Outlet: Le Monde
Publish Date: November 30, 2018

“Les conclusions du rapport de Felwine Sarr et de Bénédicte Savoy sur la nécessité de restituer le patrimoine africain ont été vécues par de nombreux Béninois comme une victoire. Victoire d’autant plus significative que la remise de ce rapport, favorable à la restitution, était suivie peu après par la décision du président français Emmanuel Macron de restituer au Bénin 26 biens issus du sac d’Abomey par l’armée coloniale française en 1892.

Pourtant, ils étaient un certain nombre parmi les Béninois à ne plus y croire. En effet, la réponse sèche et tranchée de Jean-Marc Ayrault à la demande de restitution formulée par le Bénin en 2016 avait jeté un froid, avait fait croire à l’irréversibilité de la décision française et à l’impossibilité pour un pays africain d’espérer retrouver son patrimoine. (…) Une mission béninoise dont je faisais partie et qui était conduite par les ministres béninois chargés de la culture et des affaires étrangères avait séjourné à Paris du 13 au 19 mars 2016 dans le but d’ouvrir des négociations avec la partie française. Cette délégation n’a toutefois pas été reçue par les officiels français malgré nos demandes.”